Archive

Articles taggués ‘Le Diab?te Chez L’enfant’

Implantation de pancr?as artificiel sur enfant de 12 ans

07/03/2012

pancreas_artificielElle Shaheen a 12 ans, mais depuis l’age de 8 ans connait parfaitement ce que signifie ?tre diab?tique. Sa m?re Stefany et elle doivent contr?ler jour et nuit que son taux de glucose reste stable. Maintenant, une nouvelle avanc?e en m?decine leur a rendue l’esperance. La petite Elle s’est soumise a un traitement experimental pour lequel elle a ?t? implant? d’un pancr?as artificiel qui peut contr?ler de fa?on automatique le manque d’insuline.

Selon la chaine CNN, Elle fut s?lectionn?e pour tester ce pancr?as artificiel.

Ainsi donc, pendant trois jours, la jeune fille n’a pas eu besoin de se faire d’analyses pour contr?ler son taux de glyc?mie car le dispositif implant? le faisait de mani?re automatique en lui proportionant l’insuline n?cessaire.

Selon les experts, le m?canisme pourrait ?tre utilis? pour les diab?tiques de type 1 ou 2.

V?deo actualit? CNN (en anglais):

 

 

source: http://edition.cnn.com/2012/03/04/health/artificial-pancreas/index.html?iref=allsearch

Non class , , ,

Du golf au profit des enfants diab?tiques

01/03/2012

Le golf de Chiberta s’associe ? un groupe d’?tudiants pour organiser une journ?e de comp?tition. Elle aura lieu au profit d’un projet pour aider les enfants diab?tiques.

S?bastien Scohy, 24 ans, Anne Passelande et B?atrice Cazes, 21 ans, travaillent avec leurs deux autres camarades sur ce projet depuis le mois de septembre. (photo jean-daniel Chopin)

Comment aider un enfant diab?tique ? appr?hender sa maladie et surtout ? la vivre au quotidien ? C’est la question qu’ont d? se poser les ?tudiants de l’IAE (Institut d’administration des entreprises) en master de management des organisations sanitaires et sociales. La r?ponse, ils vont la trouver et devoir la financer, dans le cadre d’un projet men? avec le Centre hospitalier de la C?te basque (CHCB).

C’est en se tournant vers le service de p?diatrie que S?bastien Scohy, Anne Passemande, B?atrice Cazes, Delphine Parrent et C?cilia Robert ont d?couvert les probl?matiques li?es au diab?te et comment y rem?dier.

Une ?ducation th?rapeutique
Leur projet va consister en deux points : l’achat d’un jeu ?ducatif pour sensibiliser les jeunes enfants et une sortie en avril pour les ados. ? Dans le cadre de la loi de 2009 (H?pital, patients, sant?, territoire), les ?tablissements doivent aider leurs patients ? mieux appr?hender leur maladie ?, explique Anne. C’est le r?le que doit remplir le jeu ?ducatif : ? Ce sont des aliments factices qui doivent aider ? la composition des repas ?, pr?cise-t-elle. Budget de l’acquisition, 700 euros.

? En avril, nous am?nerons ensuite dix adolescents diab?tiques et cinq membres du personnel soignant du CHCB pour une sortie au MacDo, puis au bowling d’Anglet. ? L’objectif de la sortie ?tant de lutter contre l’exclusion de ces enfants malades, leur montrer comment faire face ? leurs difficult?s du quotidien ?, pr?cise S?bastien.

Pour leurs deux op?rations, les ?tudiants ont d? trouver des financements. La journ?e qui doit rendre cette aventure possible se d?roulera le 4 mars au golf de Chiberta d’Anglet. ? La comp?tition, en double, va nous permettre de gagner 10 euros par inscription et de sensibiliser le public ?, expliquent-ils.

Pour r?compenser les joueurs, il a fallu trouver sponsors et partenaires qui ont offert des lots ou une partie du financement. Cette orientation, plus commerciale, de leur travail est sans doute celle qui a le plus frein? les jeunes. ? Ce n’est pas facile de trouver de l’aide comme ?a, le don financier, surtout, est compliqu? ?, raconte B?atrice.

En autonomie totale au niveau de l’organisation, ils reconnaissent avoir aussi eu un peu de mal avec la budg?tisation de l’ensemble. ? Mais c’est un bon exercice, explique Anne, car aujourd’hui, pour diriger un ?tablissement de sant?, il faut obligatoirement avoir une formation de gestion. ?

Promouvoir la formation
Depuis septembre, les cinq ?tudiants ont appris ? travailler en ?quipe, respecter des d?lais, mais surtout sont rentr?s en contact avec leur futur univers professionnel.

? Bayonne est un gros centre de soin et c’est important que notre formation, qui est encore jeune, se rapproche de la structure, se f?licitent-ils. En vue de futurs stages ou m?me de partenariats avec les promotions ? venir, cette premi?re prise de contact ne peut ?tre que b?n?fique. ?

? ? titre personnel aussi, si on souhaite s’engager vers un service qualit?, cette premi?re relation avec le patient est primordiale ?, ajoute Anne.

Pour les amateurs de golf, qui souhaitent soutenir le projet Diabet’Educ des jeunes de l’IAE, rendez-vous est donn?, dimanche 4 mars au golf de Chiberta, pour une journ?e de comp?tition en double qui d?butera ? 8 heures, avec une animation du concessionnaire Toyota sur le parking et un buffet ? 18 h 30, suivi de la remise des prix. ? D?s le lendemain, si la somme est r?unie, on pourra acheter le jeu pour les enfants ?, conclut S?bastien, impatient.

Comp?tition au golf de Chiberta. 15 euros par participant dont 10 euros revers?s au projet. Inscription aupr?s du golf au 05 59 52 51 10. Contact de l’association : diabet.educ@gmail.com

source: http://www.sudouest.fr/2012/02/20/du-golf-au-profit-des-enfants-diabetiques-638214-3944.php

Non class , ,

LE DIABETE CHEZ L’ENFANT

26/12/2011

Le diab?te chez l?enfant, ?a se rep?re

Le diab?te chez l?enfant, ?a se rep?re !

L?association Aide aux jeunes diab?tiques (AJD) a lanc? une campagne afin d?am?liorer les conditions de diagnostic du diab?te de type 1 chez l?enfant et l?adolescent. Les familles doivent ?tre attentives aux premiers signes du diab?te?: soif intense, urines abondantes, reprise du pipi au lit.

Le diagnostic de diab?te chez l?enfant passe trop souvent par une acidoc?tose?!

Le diab?te de type 1 est une maladie auto-immune qui appara?t principalement chez les enfants et les adolescents. Li? ? une destruction des cellules qui fabriquent l?insuline, le diab?te de type 1 se traite par des injections d?insuline.

Mais un retard du diagnostic peut tr?s vite ?voluer vers une complication grave : l?acidoc?tose. Or c?est ce qui se passe encore trop souvent. En effet, si 2.000 jeunes d?clarent un diab?te de type 1 chaque ann?e, dans 45% des cas, le diagnostic fait suite ? une acidoc?tose. Cette complication aggrave la prise en charge initiale du diab?te de type 1, est responsable de soins en r?animation dans pr?s de 10% des cas et de plusieurs d?c?s chaque ann?e.

Comment rep?rer les signes du diab?te chez l?enfant??

Afin d?am?liorer cette situation, l?association Aide aux jeunes diab?tiques (AJD) souhaite informer les parents et les m?decins des signes du diab?te de type 1 ? rep?rer et de l?urgence d?agir.

Pour les parents, un enfant qui boit et urine plus que d?habitude, et qui recommence ? faire pipi au lit, peut avoir un diab?te. En cons?quence, il faut consulter son m?decin imm?diatement. Pour le m?decin, un r?sultat positif ? une recherche de sucre dans le sang ou les urines confirme le diagnostic de diab?te et doit conduire ? une prise en charge hospitali?re urgente.

Pour en savoir plus?:

www.ajd-educ.org.

Article publi? par Isabelle Eustache le 30/11/2011 – 11:24

Sources : Communiqu? de presse de l?Aide aux jeunes Diab?tiques (AJD), 14 novembre 2011.

Non class ,