Archive

Archives pour 09/2013

GREFFE DE CELLULES MERES

23/09/2013

 

 

Des millions de diabétiques pourraient à l’avenir se passer de leurs injections d’insuline si l’efficacité d’une nouvelle technique de greffe de cellules mères dans le pancréas, expérimentée avec succès par un groupe de médecins argentins, devait être confirmée à grande échelle. 

Cette méthode inédite n’induit pas de risques de rejet du greffon, ne nécessite pas d’hospitalisation prolongée et peut être réalisée par n’importe quel spécialiste en endoscopie, a expliqué à l’AFP le cardiologue argentin Roberto Fernández Viña.

Le Dr Viña est le coordinateur de l’équipe qui a réalisé avec succès la première greffe de ce type chez un patient insulino-dépendant à la Clinique San Nicolas, située dans la ville éponyme (à 270 km au nord de Buenos Aires).

La méthode consiste à extraire des cellules-mères de l’os iliaque et après un traitement en laboratoire à les implanter dans le pancréas grâce à un cathéter introduit dans l’artère fémorale, voie d’accès au pancréas.

«Il s’agit d’une technique inédite parce qu’elle fait appel à des cellules mères et non à des cellules embryonnaires comme cela se faisait jusqu’à maintenant et par la voie d’accès choisie, une artère directe et non une veine périphérique», a souligné le Dr Viña. La méthode, selon lui, «ouvre un champ de recherche énorme» pour le traitement d’autres pathologies, comme l’hépatite C.
Les cellules mères présentent la propriété de «copier» les informations qu’elles rencontrent dans l’organe où elles sont déposées.

Les diabétiques souffrent d’une carence dans le pancréas de cellules «beta», chargées de produire l’insuline qui permet à l’organisme de réguler les niveaux de glucose dans le sang. L’introduction de cellules mères dans le pancréas stimule la reproduction des cellules beta, augmentant ainsi la capacité de production d’insuline nécessaire pour équilibrer le taux de sucre.

Le 3 janvier, l’équipe du Dr Viña a réalisé la première greffe de ce type chez un patient de 42 ans contraint de s’injecter de l’insuline depuis dix-sept ans.

Les tests effectués depuis incitent à l’optimisme dans la mesure où les niveaux de glucose dans le sang du patient se sont stabilisés sans aide pharmaco-chimique.

«De toutes manières, il faut rester prudent…», a averti le médecin. «Chaque patient est un cas distinct» et il est possible que le pancréas réponde de manière diverse en cas de greffe.

La nouvelle technique est le fruit d’une recherche engagée en 2003 en Argentine sur l’implantation de cellules-mères dans le coeur pour réparer des tissus endommagés à la suite d’un infractus.

La thérapie cellulaire est une intervention qui peut être effectuée plusieurs fois chez le même patient, qui peut rentrer chez lui le lendemain de l’opération.

Une deuxième étape débutera le 1er février avec la sélection de 35 patients entre 22 et 65 ans, sur les 500 volontaires pour une greffe.

«Nous allons retenir à la fois des diabétiques dont les cellules beta ne peuvent déjà plus produire d’insuline et d’autres qui doivent renforcer leur production d’insuline à travers la prise de médicaments», a-t-il dit.

«Nous souhaitons en faire un traitement dont on puisse voir rapidement les résultats, sans qu’il y ait besoin d’attendre des années», alors que la maladie connait une forte recrudescence du fait de l’obsésité et la vie sédentaire.

On estime que 2,5 % de la population argentine (soit près d’un million de personnes) souffre de diabète, même si beaucoup de personnes touchées ignorent leur condition.
Référence : http://www.cyberpresse.ca/technosciences/article/article_complet.php?path=/technosciences/article/22/1,5296,0,012005,895791.php

Non class , ,

LE PANCREAS ARTIFICIEL

23/09/2013
11/07/2013Par ActimageAdmin

Le Pancréas artificiel s’améliore sur le traitement de pompe à insuline en Diabète de type 1

Le pancréas artificiel est un système de délivrance d’insuline par une pompe directement à partir du niveau de glucose déterminé par un capteur implanté sous la peau. Ainsi le patient n’a plus à intervenir, ce système se charge de tout. Une nouvelle étude montre son intérêt vis-à-vis d’une insulinothérapie classique.

Les avancées dans le domaine du pancréas artificiel ont été régulières ces dernières années : ainsi, il a été montré que, dans le cadre d’un pancréas artificiel, une injection d’insuline et de glucagon est préférable à une injection d’insuline seule. De plus, en 2011, l’équipe du Pr Renard, à Montpellier, a permis à un patient diabétique équipé d’un pancréas artificiel de passer une nuit hors de l’hôpital, préfigurant un traitement ambulatoire.

Aujourd’hui, une nouvelle étude menée par des chercheurs canadiens vient de montrer que le pancréas artificiel à double hormones (insuline et glucagon) est plus efficace qu’une insulinothérapie classique par pompe. Ainsi, le système du pancréas artificiel améliore le contrôle de la glycémie et surtout réduit de 8 fois le risque d’hypoglycémie, jusqu’à 20 fois pour les hypoglycémies nocturnes. En effet, l’usage de glucagon (hormone hyperglycémiante) permet de ramener la glycémie à des niveaux normaux si celle-ci baisse trop.
Cette étude a été menée sur 15 patients adultes qui portaient une pompe depuis au moins trois mois. Ces patients étaient équipés d’un pancréas artificiel ou d’une pompe seule, et étaient surveillés pendant 15 heures soit une après-midi et une nuit. L’équipe canadienne envisage maintenant des suivis sur de plus longues périodes.

Source :
Canadian Medical Association Journal, 28 janv 2013
Glucose-responsive insulin and glucagon delivery (dual-hormone artificial pancreas) in adults with type 1 diabetes: a randomized crossover controlled trial
Haidar et al.

Auteur : Loïc Leroux

Non class , ,

TARTE AU POTIRON SANS SUCRE

23/09/2013

Ingrédients

  • 500g de potiron pelé et épépiné
  • 60g de beurre
  • 100gr de farine
  • 90gr Tagatesse
  • 1 sachet de levure sèche
  • 100g de poudre d’amandes
  • 3 oeufs séparés
  • le zeste de 1 citron
  • 60g de raisins secs
Préparation
Faites sauter la chair du potiron  avec 30g de beurre dans la poêle jusqu’à ce qu’elle ramollisse  (ou 10 min au micro-ondes dans un plat couvert à 750 Watt sans matière grasse).
Mettez le potiron dans le robot  avec la farine,  la levure, 75gr Tagatesse, la poudre d’amandes,  les jaunes d’œufs et le zeste de citron.
Mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Battez les blancs d’œufs en neige avec le reste de la Tagatesse (15gr) .
Ajoutez les raisins secs  à la pâte.
Mélangez délicatement les blancs d’œufs avec le mélange de pâte.
Graissez un moule à gâteau de 23 cm de diamètre avec le  beurre et saupoudrez le avec de la farine.
Versez la pâte dans le moule à gâteau.
Cuire au four pendant environs 45 min au milieu du four préchauffé à 180°C. Mettez le gâteau sur une grille et laissez refroidir.
Source: DamhertNutrition

Non class , , ,

SMOOTHIE AUX FRAISES SANS SUCRE

23/09/2013

Smoothie aux fraises

Liste des ingrédients

  • 250g de fraises
  • 2 dl jus de pomme non sucré
  • 1 cuillère de Tagatesse
  • 1 dl kefir
  • 4 cuillère à café de crème balsamique douce

Préparation

Rincez et nettoyez les fraises. Coupez les fraises en morceaux et versez-les  avec le reste des ingrédients sauf la crème balsamique dans le mixer. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange lisse. Versez dans des verres. Piquez quelques fraises sur un bâton et mettez-les sur le verre, versez la crème balsamique.

Source: DamhertNutrition

Non class , ,